© 2019 by Le Makeda

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

MAYA KAMATY & MALOYA BANYAN 

  • Facebook Social Icon

MAYA KAMATY • 
Maya Kamaty naît à la Réunion et grandit entre les accords de son père, leader du groupe Ziskakan et les contes de sa mère.
Aujourd’hui Maya sait qu’elle veut revendiquer ses racines au travers de sa musique.
De puissantes basses viennent soutenir les traditionnels kayamb et roulèr du maloya, en même temps qu’elles donnent à entendre d’autres instruments de la culture réunionnaise : la takamba (plus connu sous le nom de n’goni), mais également les tambours, d’habitude réservés aux cérémonies malbars (des descendants de tamouls), dont Maya incarne la 5ème génération.


MALOYA BANYAN • 
Le quintet Banyan porte haut les racines et les chants du Maloya, cet univers musical puisant ses origines dans les traditions rituelles des premiers esclaves réunionnais.
Autour des compositions des musiciens – successivement chanteurs, percussionnistes ou choristes – s’élaborent de gracieuses complaintes et des hymnes lumineux.
Toujours métissé et ouvert sur les influences d’autres territoires comme Madagascar ou l’Afrique de l’Est, le maloya de Banyan s’écoute autant qu’il se vit et se danse.Emportés par les percussions typiques et ardentes jouées au kayamb, au roulèr ou au tambour malbar, les chœurs s’élèvent, font résonner les harmonies et s’élever l’âme.
Hyperactifs à Marseille et engagés à faire découvrir la musique réunionnaise autour d’eux, le collectif organise de nombreux Kabar où ils perpétuent et réinventent ces célébrations emblématiques de l’île.

Show More